Fête de l’âne

La fête de l’âne était une fête chrétienne médiévale le 14 janvier. Il a été célébré principalement en France, pendant la fête des fous célébrant les histoires bibliques liées aux ânes, en particulier l’âne portant la Sainte Famille en Égypte après la naissance de Jésus.

fête de l'âne

La Fête de l'âne, la fuite vers l’Égypte

Cette fête peut représenter une adaptation chrétienne de la fête païenne, Cervulus, l’intégrant avec l’âne dans l’histoire de la nativité. En relation avec les histoires bibliques, la célébration a été observée pour la première fois au 11ème siècle.

Dans la seconde moitié du XVe siècle, la fête disparaît progressivement, ainsi que la fête des fous, qui est supprimée à peu près à la même époque.

À Beauvais, par exemple, le 14 janvier de chaque année, une jeune fille, montée sur un âne et tenant un enfant dans ses bras, pour représenter la fuite en Égypte, se rendait de la cathédrale à l’église Saint-Étienne. La jeune fille portait une chape d’or. L’âne était magnifiquement caparaçonné. Le clergé les introduisait en pompe dans le sanctuaire, et, pendant l’office, les chants se terminaient toujours par ce cri trois fois répété : Hi !han !.

Voici le texte de nos réseaux sociaux :

En ce jour, les français fêtaient la fête des fous comprenant la fête de l’âne. Les célébrations reprenaient divers épisodes biblique dont l’âne portant la Sainte Famille en Égypte après la naissance de Jésus. #mythologie #mythe #légende #calendrier #14jancier #fêtedesfous #fêtedelâne

Fête de l'âne fête de l'âne