Nanakusa no sekku

La fête des sept herbes (七草の節句, nanakusa no sekku) est une très ancienne coutume japonaise qui consiste à manger un gayu aux sept herbes (nanakusa-gayu, une sorte de risotto) le (Jinjitsu).

nanakusa no sekku

La fête des sept herbe, nanakusa no sekku

Les sept herbes sont : seri (céleri chinois), nazuna (bourse-à-pasteur), gajyo (hahakogusa), hakobera (stellaire intermédiaire), hotokenoza (koonitabirako), suzuna (navet ou rave), suzushiro (radis blanc).

La coutume disait que préparer une soupe chaude avec sept sortes d’herbes printanières et la manger ce jour-là éloignait le mal. Cette coutume s’est répandue au Japon vers le milieu de l’ère Heian et, pendant la période Muromachi, elle a été changée de soupe en bouillie de riz, devenant nanakusa-gayu.

Le nanakusa-gayu est également efficace pour permettre à nos estomacs de se reposer lorsqu’ils sont épuisés par les copieux repas de la nouvelle année. En effet, la bouillie de riz est bonne pour la digestion et les herbes utilisées sont également efficaces pour aider les fonctions des organes digestifs.

Voici le texte de nos réseaux sociaux :

Aujourd’hui, les peuples asiatiques fêtent nanakusa no sekku (sept herbes). La tradition veut qu’une soupe de bouillie de riz aux septs herbes printanièrers éloigne le mal et repose l’estomac après les fêtes de décembre. #mythologie #mythe #légende #nanakusanosekku #7janvier #calendrier #jinjitsu #nanakusagayu

Nanakusa no sekku nanakusa no sekku