Saint Basile de Césarée

Basile de Césarée, appelé également Basile le Grand (il reçut ce surnom de son vivant), né en 329 et mort, selon la tradition, le à Césarée de Cappadoce, est l’un des principaux Pères de l’Église.

Saint Basile de Césarée

Saint Basile de Césarée

Fondateur d’un monastère dans la région du Pont, sur la mer Noire, il est l’auteur d’une règle connue comme la règle de saint Basile. Celle-ci est devenue la principale règle monastique de l’Église d’Orient et a partiellement inspiré la règle de saint Benoît dans l’Occident chrétien. Il pratiqua l’ascèse toute sa vie.

La règle de saint Basile était divisée en deux parties : les « règles majeures » et les règles mineures. Elles ont été unifiées par leur traducteur latin, Rufin d’Aquilée, sous le titre de Regulae sancti Basilii episcopi Cappadociae ad monachos. Cette règle fut adoptée par plusieurs monastères d’Occident.

Dans sa règle Basile adopte une méthode catéchétique simple. Le disciple pose une question au maître qui y répond. Il s’y borne aux principes fondamentaux de la vie monastique qui guideront les supérieurs de monastères dans la direction de leurs moines.

Les questions concernent en général les virtus que les moines doivent pratiquer et les vices à éviter. Basile renvoie souvent ses moines à l’Écriture sainte. La Bible est à ses yeux la source de toute législation monastique ; elle est la seule et vraie règle. Un grand nombre de réponses contiennent une citation biblique de plusieurs versets suivie d’un commentaire qui en définit le sens. Pauvreté, obéissance, renoncement et abnégation personnelle sont le fondement de toute vie monastique.

La règle de Basile est remarquable par sa prudence et sagesse humaine et religieuse. Elle laisse au supérieur local la tâche de régler et légiférer sur l’organisation de la vie quotidienne. Elle n’entre pas dans l’administration temporelle des monastères.

Au fil du temps, la règle s’enrichit d’une tradition monastique, comprenant les décisions des conciles, des instructions d’abbés particulièrement vénérés, d’ordonnances impériales de Constantinople. Cela créa tout un corpus de législation monastique autour de la règle, plus ou moins accepté et observé dans les monastères orientaux, suivant les régions où ils se trouvent. Mais l’existence de la règle de Saint Basile en reste le principe unificateur.

En 370, il devient évêque de Césarée. Son engagement pendant la famine, les institutions qu’il crée et qui porte son nom (la Basiliade) en ont fait l’un des précurseurs du christianisme social.

Il défend la foi de Nicée contre l’arianisme et écrit des traités sur le Saint-Esprit, développant la théologie de la Trinité. Il cherche autant que possible à limiter les divisions au sein de l’Église. Il est considéré avec son frère Grégoire de Nysse et Grégoire de Nazianze comme l’un des trois «Pères cappadociens».

Saint Basile de Césarée est reconnu comme Docteur de l’Église en 1568 par le pape Pie V. Il est vénéré en tant que saint par les orthodoxes comme par les catholiques : il est fêté le 2 janvier en Occident, et le 1er janvier, son dies natalis, en Orient, mais également lors de la «fête des trois docteurs œcuméniques», le 31 janvier, avec Jean Chrysostome et Grégoire de Nazianze.

Basile est reconnu comme l’un des grands théologiens du IVe siècle, il publie un livre sur le Saint-Esprit écrit en 375, le traité Contre Eunomius en trois livres écrit entre 363 et 365, trente-sept homélies, dont neuf sur l’œuvre des six jours appelés l’Hexaméron ou les six jours de la création, qu’Ambroise de Milan a imitée, treize homélies sur des psaumes, ainsi qu’une riche correspondance épistolaire. Il a laissé encore des traités de Morale et d’Ascétisme et des Commentaires sur diverses parties de l’Écriture.

Il a en outre produit plusieurs autres œuvres littéraires dans un style qui s’apparente à celui de la seconde sophistique, comme Lucien de Samosate.

Voici le texte de nos réseaux sociaux :

Aujourd’hui, les catholiques fêtent la Saint basile de Césarée. Théologien de la Trinité, il est à l’origine de la règle de saint Basile. Dans sa règle Basile adopte une méthode catéchétique simple. Le disciple pose une question au maître qui y répond. Il s’y borne aux principes fondamentaux de la vie monastique qui guideront les supérieurs de monastères dans la direction de leurs moines.

#calendrier #2janvier #mythologie #mythe #legende #christianisme #catholicisme #jesus #basile

Saint Basile de Césarée basile de césarée