Cérémonies de Khoiak

Le Rituel des mystères d’Osiris au mois de Khoiak est une compilation de sept livres qui expose les principales opérations rituelles exécutées durant les journées de Khoiak en commémoration du martyre d’Osiris, tué et démembré par Seth. La plus large part des cérémoniels se déroulait au sein des temples à l’abri des yeux profanes (d’où la dénomination de mystères). Seuls les murs des six chapelles osiriennes du temple de Dendérah conservent le souvenir de la majeure partie de ces opérations magico-religieuses.

Rituel des mystères d'Osiris au mois de Khoiak

Rituel des mystères d’Osiris au mois de Khoiak

Le Livre Premier énumère treize villes où se tenaient les Mystères. Il expose pour chaque localité les modalités de fabrication de deux figurines sacrées confectionnées en orge et en sable ; l’une représente le dieu Osiris en entier, le Khentymentiou (ou Khenti Amentit), et l’autre, partiellement, sous la forme d’un Lambeau divin, le dieu Osiris ayant été démembré par Seth. Le début n’a pas été gravé, il manque ainsi le titre et trois villes, probablement Bousiris, Abydos et Memphis, le texte complet devant mentionner un total de seize villes.

Le Livre II décrit la cuve-jardin en schiste où se pratiquait l’élaboration des figurines du Khentymentiou et du Lambeau divin élaborées chacune à partir de deux moules en or contenant du sable humide où germaient des grains d’orge à partir du 12 Khoiak. Le texte a pour titre Connaître les mystères du travail de la cuve-jardin du Khentymentiou dans la Maison de Chentayt et expose succinctement comment ces figurines sont confectionnées dans seize villes.

Le Livre III est entièrement consacré à la manière d’élaborer la figurine sacrée d’Osiris-Sokar à partir d’une pâte composée de sable, de dattes, d’aromates et de minéraux précieux. La pâte est travaillée à partir du douze, déposée dans un moule entre le seize et le dix-neuf Khoiak, séchée au soleil jusqu’au vingt-quatre puis inhumée au sein du temple à partir du trente et ce, pour une durée d’un an avant son enterrement définitif dans une nécropole spéciale. Son titre est Connaître le mystère du Grand Œuvre fait avec le moule de Sokar, en travail que l’on ignore, dans le Lieu caché et les nomes où le travail a lieu.

Le Livre IV est un petit texte qui porte le titre de Liste des dieux parèdres de la Maison de Chentayt sans omission, chacun désigné par son nom. Il s’agit d’une liste, à présent lacunaire, de divinités censées participer aux rituels, les prêtres n’étant que leurs substituts. Parmi elles figure la déesse Chentayt, dont le nom signifie « l’éplorée, la veuve », ce qui indique qu’il s’agit d’une des formes de la déesse Isis, épouse malheureuse d’Osiris. Parmi les autres dieux figurent les quatre enfants d’Horus, Thot, Horus et Khnoum.

Le Livre V est le plus long des sept traités et se trouve divisé en quarante-huit paragraphes. Il porte le titre de Connaître toutes les choses de la Maison de Chentayt. Son contenu reprend les détails de ceux des trois premiers livres en parlant de l’élaboration des trois figurines sacrées. Certaines informations nouvelles portent sur les quatorze amulettes insérées entre les linceuls des figurines ou sur la description des coffres et linges devant servir à leur inhumation. Il est aussi fait mention d’un champ sacré où pousse l’orge et le lin utilisés lors des cérémoniels et d’une procession de trente-quatre petites barques sur le lac sacré du temple la nuit du 22 du mois.

Le Livre VI est le traité le plus clair et méthodique de l’ensemble du corpus. Il porte le titre de Connaître le secret du Lieu caché pour faire le travail de la fête Dena avec ce qu’on ignore, et qui s’accomplit dans la maison de Chentayt (suit une liste de seize villes saintes). Ce texte décrit toutes les opérations et préparations de la matière servant à confectionner les trois figurines divines depuis le douze et jusqu’à leur enterrement du trente du mois de Khoiak. Il est divisé en deux parties, la première est consacrée aux figurines du Khentymentiou et du Lambeau divin tandis que la seconde se concentre sur celle de Sokar.

Le Livre VII est intitulé Connaître le mystère que l’on ne voit pas, dont on n’entend pas parler et que le père transmet à son fils. Le texte est confus, en désordre et très obscur du fait de son incohérence. Une partie fragmentaire du livre précédent y figure à propos des trois figurines sacrées. Quelques points de détails seulement évoqués auparavant sont toutefois ici un peu mieux explicités.

Voici le texte de nos réseaux sociaux :

En ce jour, en Egypte antique, commençaient les rituels des mystères d’Osiris au mois de Khoiak. Les sept livres content les rites et cérémonies des temples organisés en commémoration du martyre d’Osiris, tué et démembré par Seth. La plus large part des cérémoniels se déroulait au sein des temples à l’abri des yeux profanes. #calendrier #27décembre #mythologie #mythe #legende #egypteantique #khoiak #osiris #isis

Cérémonies de Khoiak khoiak