Anastasie d’Illyrie

Sainte Anastasia Stritzoula ou Anastasie d’Illyrie (morte le 25 December 304) est une sainte et martyre chrétienne décédée à Sirmium dans la province romaine de Pannonia Secunda (Serbie moderne). Dans l’Église orthodoxe, elle est vénérée sous le nom de Sainte Anastasie la Pharmakolytrie, c’est-à-dire « Livratrice de potions » (Ἁγία Ἀναστασία ἡ Φαρμακολύτρια).

Anastasia a longtemps été vénérée comme guérisseuse et exorciste. Ses reliques reposent dans la cathédrale Sainte-Anastasie de Zadar, en Croatie. Elle est l’une des sept femmes qui, avec la Bienheureuse Vierge Marie, sont commémorées par leur nom dans le Canon romain de la Messe.

Anastasie d'Illyrie

Anastasie d'Illyrie, une grande martyre Orthodoxe

Avant les réformes liturgiques du XXe siècle, ce martyr avait la distinction, unique dans la liturgie romaine, d’avoir une commémoration spéciale lors de la deuxième messe le jour de Noël. Cette messe de jour était à l’origine célébrée non pas en l’honneur de la naissance du Christ mais plutôt en commémoration de cette martyre, et vers la fin du Ve siècle, son nom a également été inséré dans le Canon romain.

The legend fait d’Anastasie ou Anastasia la fille de Praetextatus, un vir illustris romain, et affirme qu’elle avait Chrysogone pour maître. Au début de la persécution de Dioclétien, l’empereur convoqua Chrysogone à Aquilée où il subit le martyre. Anastasie, étant allée d’Aquilée à Sirmium pour visiter les fidèles de ce lieu, fut décapitée sur l’île de Palmaria, le 25 décembre, et son corps inhumé dans la maison d’Apollonie, qui avait été convertie en basilique.

L’ensemble du récit est purement légendaire et ne repose sur aucun fondement historique. Tout ce qui est certain, c’est qu’une martyre nommée Anastasia a donné sa vie pour la foi à Sirmium et que sa mémoire a été conservée dans cette ville. A Rome, une église dans l’Antiquité portait le nom d’une certaine Anastasia et est répertoriée sous le nom de titulus Anastasiae dans les actes des 499 synodes romains. À un moment donné de l’histoire, cette église est devenue dédiée à ce martyr du même nom. Elle a rang de basilique et fait partie des églises titulaires de Rome attribuées à un cardinal-prêtre.

L’Église orthodoxe vénère sainte Anastasia comme une grande martyre, se référant généralement à elle comme « Anastasia la libératrice de potions », « Anastasia la guérisseuse » ou « Anastasia de Sirmium ». On lui donne souvent les épithètes « Livratrice de liens » et « Livratrice de potions », parce que ses intercessions sont créditées de la protection des fidèles contre le poison et autres substances nocives. Sa fête est célébrée le 22 décembre sur le calendrier de l’Église orthodoxe orientale. Selon le Synaxarion, elle était la fille de Praepextatus (un païen) et de Fausta (un chrétien).

Au Ve siècle, les reliques de sainte Anastasie furent transférées à Constantinople, où une église lui fut construite et dédiée. Plus tard, les reliques, y compris son crâne, ont été transférées au monastère de Sainte-Anastasie la Pharmokolitria, en Chalcidique de Greece, près du mont Athos.

Here is the text of our social networks:

Aujourd’hui, les Orthodoxes fêtent Saint Anastasie d’Illyrie, Livratrice de potions, guérisseuse. Visitant les fidèles persécutés à Palmaria, elle fut décapitée le 25 décembre. Cependant, on la célèbre le 22 décembre. #mythologie #mythe #legende #calendrier #22décembre #sainteanastasia #anastasie

Anastasie d'Illyrie anastasie d'illyrie