Templos yazidi

Pendant de nombreuses années les Yazidis de l’Union soviétique entretenaient une fausse idée selon laquelle il existait un seul temple yazidi, le temple de Lalesh. Avec l’effondrement de l’Union soviétique et l’ouverture des frontières, les Yézidis se sont rendu compte que les territoires historiques des Yézidis possèdent des dizaines de temples et de sanctuaires, des artefacts qui constituent l’héritage spirituel de l’âme yézidie.

L’architecture des sommets des dômes des temples yézidis ont un aspect singulier. Il existe deux types de sommets:

  • Le croissant de lune, qui existait déjà dans les temps anciens. Cette forme de sommet est prédominante à Shengal
  • La main, qui est fréquente chez les Yézidis de Shekhan de Bashiqah et de Bahzan. Des rubans de différentes couleurs y sont placés annuellement, ce qui symbolise le sacrifice.

La rédaction de ÊzîdîPress a établi une liste de 10 temples yézidis connus. Malheureusement, certains d’entre eux ont été détruits par des terroristes de l’Etat islamique. Mais nous espérons que, après la libération des territoires yézidis, ces temples yézidis seront reconstruits.

1.   Le principal sanctuaire des Yézidis, le temple de « Lalesh Nourani » que l’on peut traduire par « le Saint Lalesh ». Il se trouve non loin de Shekhan, dans le Nord-Ouest de l’Irak.

Templos yazidi

La date exacte de la construction du temple est inconnu, néanmoins selon les spécialistes Lalesh existait déjà à l’époque préchrétienne. La population locale y pratiqua un culte solaire. Plus tard il était habité par des moines nestoriens. Au XIIème siècle, la population locale devenue fidèle aux enseignements de Shihadi, a récupéré le temple.

Le temple se trouve dans une vallée, qui selon les textes sacrées yézidis, abritait autrefois le jardin du Paradis. Sur le bâtiment principal du temple il y a trois dômes. Le plus grand honore Shihadi, le deuxième en taille honore Shehasan et le troisième commémore Shex Moussa Anzali. Par ailleurs dans la vallée il existe trois autres tours avec les mêmes dômes coniques dédiés à Sheh Moushallah, à Sheshams et sur le troisième se trouve au-dessus de la source d’eau sacrée «Kanyia Spi». Sous le temple il y a deux sources d’eau sacrées, le «Kanyia Spi» et le «Kanyia Zemzem».

Lalesh est un lieu de pèlerinage («Hadj») pour tous les Yézidis du monde. Entre le 6 et le 13 octubre, les Yézidis du monde entier s’y rendent. Dans la vallée il y a de nombreux endroits sacrés qui correspondent aux lieux où les saints yézidis ont vécu. Aujourd’hui ce sont des endroits sacrés pour les Yézidis. Non loin de Lalesh, dans le Shekhan, il y a la résidence du clergé yézidi composé du Mir Taxsin Beg et de Axtiar Margué Babé Shex.

Sur les dômes du temple de Lalesh il y a deux sphères métalliques et des formes de main, ce qui symbolise la main du Seigneur. Le jour de la fête de Jamayia Shihadi on met dessus des tissus de différentes couleurs, ce qui symbolise le sacrifice.

2.   Le sanctuaire de Mahmarashan à Makloub (Nord de l’Irak)

ка

Le sanctuaire a été fondé autour du XIIIème siècle. Au XXème siècle une partie du temple s’est effondré et a été restauré seulement en 2011. Mahmarashan est l’un des premiers compagnons de Shixadi, qui jusqu’à sa mort a été fidèle à son guide spirituel. Le dôme du temple a un style architectural yézidi classique. Il y a également une statue de lion, ce qui symbolise le courage et la puissance divine. Mahmarashan est souvent appelé « Sher » (Lion) de Mahmarashan. Le temple est situé dans le Nord de l’Irak, au pied du mont Makloub, un mont que les Yézidis vénèrent, puisque des saints yézidis y ont vécu.

3.   Le temple de Shex Mand à Aïn-Sifni (Shekhan, Nord de l’Irak)

dfdf

La date de la fondation reste inconnue. Le temple a été construit en l’honneur du saint yézidi Shex Mand Farxa, qui est le Seigneur des serpents, ce qui symbolise dans de différentes cultures, y compris dans le christianisme, la sagesse. L’architecture se différencie des autres temples yézidis, a une forme carrée et a un toit plat, sans dômes. A l’entrée il y a une statue de serpent.

4.   Le temple de Pir Boub à Bahzan (Bahzan, Nord de l’Irak)

678

La date de sa fondation est inconnue. Le temple a été érigé en l’honneur du saint yézidi Pir Boub Bahzani, l’un des compagnons de Shihadi . Selon la leyenda, Shihadi a envoyé Pir Boub à Bahzan pour la prédication de la vraie voie. L’architecture a un style classique des temples yézidis, puisque la coupole du temple a une forme conique. Le temple a été restauré à la fin du XXème siècle. Le sanctuaire avait une biblioteca et une école religieuse pour enfants. Après s’être fait capturé par les djihadistes de l’Etat islamique, le temple a été explosé.

5.   Le temple de Shexubakir (Bahzan, Nord de l’Irak)

rtr
храм

La date de sa fondation est inconnue. Érigé à côté de la grotte dans le village de Bahzan en l’honneur du saint yézidi Shexubakir, un des fidèles de Shixadi. C’était un prédicateur de la connaissance de la voie mystique. Shehubakir a mené une vie ascétique et a été grandement admiré par les Yézidis. Le temple est fait dans le style traditionnel de l’architecture yézidi : il a un dôme de forme conique. Il a été restauré à la fin du XXème siècle. Le temple est situé dans un magnifique jardin de mûriers et d’oliviers. Après la capture de Bahzan par les terroristes de l’E.I. en août 2014, le temple a été détruit.

6.   Le temple de Shex Ale Shams ( Shekhan, Nord de l’Irak)

оршгп

La date de fondation du temple reste inconnue. Il était érigé en l’honneur du saint yézidi Shex Ale Shams, un des fils de Sheshamas. L’architecture respecte le style yézidi classique. Le dôme du temple a une forme conique. Il se trouve au milieu d’un cimetière yézidi sur une colline.

7.   Le sanctuaire du Sultan Ezid « Kouba Seltan Ezid » (Tbilissi, Géorgie)

dfffv

La première pierre du temple a été posée en octobre 2012 par les hauts dignitaires religieux de Lalesh, et la construction a commencé en 2013. L’inauguration du temple a eu lieu le 16 Junio 2015 en la présence de représentants du haut clergé de Lalesh, du gouvernement géorgien et des leaders religieux de différentes confessions. Le temple a été construit dans le style classique yézidi. Le dôme du temple a également été bâti dans un style traditionnel : deux sphères et une paume de main.

Selon la décision du Conseil spirituel des Yézidis en Georgia, chaque année, le dimanche avant le jour des Morts « Roja Mazal », marquera la fête de « Tawaf Ezid. » Au temple de Tbilissi il y a le « Centre Yézidi des Recherches » et un centre culturel, «Maison des Yézidis de Géorgie ». La cour du temple est décorée avec un jardin de diverses espèces de plantes rares.

8.   Le sanctuaire « Ziarata Ezdyia » (Aknalitch, Armenie)

арм

Il s’agit du premier temple construit sur l’espace de l’ex-URSS en 2012. Le lieu est décoré avec un beau jardin, et en face de la cour il y a une ruelle avec des monuments dédiés aux héros des Yézidis. La beauté de la pierre blanche avec lequel le temple a été recouvert rend le bâtiment unique. A l’intérieur du temple il y a une salle de réunion. Le dôme du sanctuaire ressemble aux dômes des temples yézidis en Irak. En 2015, il a été décidé de construire un autre sanctuaire à côté de Ziarata Ezdyia « Kouba meré divané ». La première pierre du temple a été posée en septiembre 2015. Chaque année l’ouverture du temple est fêté le 29 Septembre.

9.  Le temple de Sharfadine à Shengal (Shengal, le Nord de l’Irak)

шарфадын

La date exacte de la fondation du temple reste inconnue. Il a été érigé en l’honneur du chef spirituel yézidi Sharfadine, qui symbolise la religion yézidie et est considéré comme un Messie qui reviendra sur la Terre lors de la fin du monde. Le temple est situé dans la partie nord des montagnes de Shengal.
Tout au long des siècles, Sharfadine était un exemple de résistance de l’âme yézidie. Lorsque des terroristes de l’E.I. sont rentrés à Shengal, la résistance yézidi a commencé à s’organiser dans ce temple.

10. Le sanctuaire de Hadji Ali à Baadr (au Nord de l’Irak)

rf

Le sanctuaire a été fondé autour du XIVème siècle. Il a été détruit par des begs kurdes, puis restauré. Après un certain temps, le temple a été à nouveau détruit et reconstruit à seulement au début du XXème siècle. Hadji Ali a reçu les enseignements de Shihadi pendant 40 jours à son domicile à Baadr. Il est par la suite devenu l’un de ses fidèles. Le dôme du temple est fait dans le style architectural yézidi classique, mais il a un certain nombre de caractéristiques particulières: il y a deux colonnes devant la porte d’entrée, et à l’intérieur, sur les murs il y a une représentation d’un paon.