Don Teodosio

La légende raconte que Don Teodosio, fils du seigneur du palais de Goñi, un des riches hommes du pays, se maria avec Doña Constanza de Butron y Vianda, noble de la région de Goñi.

Don Teodosio

Contenus

Don Teodosio

En l’an 707, sous le règne de Witiza, Don Teodosio partit en Afrique pour combattre les maures sous les ordres du compte Don Julian, selon certains, et pour défendre Iruña (Pampelune) assiégé par les juifs en coalition avec les maures, selon d’autres.

Pendant ce temps, Doña Constanza avait emmené les parents de Don Teodosio à sa maison natale. Au retour de la guerre, s’approchant de son village, aux environs de Errotavidea (chemin du moulin) qui conduit à la vallée de Ollo, lui apparut un diable déguisé en ermite l’informant que son épouse lui était infidèle avec un domestique, souillant son honneur et celui de sa famille.

Don Teodosio retourna précipitamment à la maison de sa femme et, se trompant, tua ses propres parents qui dormaient dans son lit en leur transperçant la poitrine de son épée. En sortant de la maison, il vit avec surprise sa femme qui sortait de l’église et venait vers la maison, heureuse du retour de son mari. Il constata son erreur.

Le parricide confessa sa faute le soir même au curé de Goñi, Juan de Vergara, et ensuite, à l’évêque de Pampelune, Martial, qui lui ordonna d’aller à Rome en pèlerinage pour obtenir l’absolution du Pape. Celui-ci, après avoir écouté la confession du crime, l’envoya faire pénitence en portant une grosse chaîne à la ceinture et portant une croix sur le dos. Quand la chaîne se cassera, il aura obtenu le pardon et devrait édifier, à l’endroit même, une église dédiée à l’archange Saint Michel.

Se trouvant dans les parages du mont Ayedo, proche de Goñi, un maillon se cassa et là, il construisit l’ermitage de San Miguel de Ayedo qui existe encore. Sept années plus tard, d’une grotte du mont Aralar sortit un horrible dragon aux yeux de flammes et une gueule dangereuse. Face au danger, Don Teodosio invoqua San Miguel. A cet instant, au milieu d’un gros tonnerre, apparut l’archange avec une croix sur la tête. Le dragon mourut et les chaînes coupées, San Miguel laissa à Don Teodosio une petite image de bois. A cet endroit il construisit une église où il se retira avec son épouse. Ici se vénèrent depuis l’image de San Miguel et les chaînes du sacrifice.