Mythologie des Pueblos

La Mythologie des Pueblos regroupe les peuples amérindiens suivants : Pueblos, Acoma, Hopi, Zuni

Les indiens Pueblos, de l’espagnol pueblo (village), sont des Amérindiens vivant dans des pueblos, qui sont des maisons juxtaposées en pierre (comme les Hopis) ou en adobe (comme dans la vallée du Rio Grande). Par extension, on utilise le terme pour désigner leurs habitants, bien que les pueblos ne forment pas un peuple unique. Au contraire, il s’agit de tribus distinctes parlant chacune leur langue et ayant chacune leurs spécificités culturelles. On les regroupe cependant sous le nom de Pueblos en raison de leur architecture commune.

Chaque pueblo a son propre gouvernement. Les centres religieux se trouvent dans des kivas. Traditionnellement, les Pueblos vivaient de l’agriculture et leurs poteries, tissages et bijoux sont réputés. Les deux tribus les plus importantes sont les Hopis et les Zuñis. Les Indiens Pueblos de l’époque précolombienne sont appelés Anasazis.

Acoma (Keresan Aa’ku) signifie « peuple du rocher blanc ». On y parle le Keresan de l’ouest. Ses habitants disent habiter la plus ancienne ville des États-Unis habitée en continu, comme l’atteste des éclats de poterie trouvés sur le site, ainsi que la tradition orale. La ville est aussi appelée Sky City (la ville du ciel), en raison de sa situation : elle est placée sur un plateau de 30 hectares entouré de falaises hautes de plus de 110 mètres.

mythologie des pueblos

Mythologie des Pueblos (textes)