Mythologie Cheyenne-Arapaho

Mythologie Cheyenne-Arapaho

La mythologie Cheyenne-Arapaho regroupe les peuples amérindiens suivant : Arapahos, Gens de Vache, Cheyennes, Atsinas, Gros Ventres, Confédération des Pieds-Noirs.

Les Arapahos (également appelés Arapahoes ou Gens de Vache en français) sont une tribu amérindienne. À l’époque de la colonisation européenne ils vivaient dans les plaines de l’est du Colorado et du Wyoming.

Les Cheyennes sont une nation amérindienne des Grandes Plaines, proches alliés des Arapahos et généralement alliés des Lakotas (Sioux). Ils sont l’une des plus célèbres et importantes tribus des Plaines. Dans leur langue maternelle, ils se nomment « Tsitsistas » ou «Sutai» . La nation Cheyenne est composée de l’union de deux tribus, les Tsitsistas et les Sotaae’o. Elle incluait dix bandes, dont les territoires s’étendaient sur l’ensemble des Grandes Plaines, du sud du Colorado aux Black Hills dans le Dakota du Sud.

Les Atsinas (ou Gros Ventres) sont une tribu amérindienne habitant les plaines du nord du Montana et du sud de la Saskatchewan, entre les rivières Missouri et Saskatchewan.

La Confédération des Pieds-Noirs, également connue sous le nom anglais de Blackfoot Confederacy, comprend trois tribus nord-amérindiennes des Grandes Plaines de l’Alberta au Canada et du Montana aux États-Unis : les Siksikas, les Pikunis et les Gens-du-Sang. Dans leur propre langue, le pied-noir, ils se nomment Niitsítapi (« le peuple originel »). Ensemble, ils forment une confédération politique, parfois étendue aux tribus des Tsuu T’ina et des Atsinas.

mythologie Cheyenne-Arapaho

Mythologie Cheyenne-Arapaho (textes)