Mythologie Elamite

Mythologie Elamite

L’Élam est un ancien pays occupant la partie sud-ouest du plateau Iranien, autour des actuelles provinces du Khouzistan et du Fars, qui correspondent à ses deux principales régions, celle de Suse et celle d’Anshan/Anzan. Ses mythes et légendes forment la mythologie elamite Le pays élamite, attesté par des textes allant de la fin du IVe millénaire av. J.‑C. au Ier millénaire apr. J.-C., recouvrit des réalités géographiques et politiques différentes pendant sa longue histoire.

Il fut parfois divisé en plusieurs entités politiques, surtout jusqu’au IIIe millénaire av. J.‑C., mais aussi plusieurs fois par la suite, et il connut par contre des phases d’unification, sous l’impulsion de puissantes dynasties (notamment les Sukkalmah, Igehalkides, Shutrukides), surtout au IIe millénaire av. J.‑C. À partir du Ier millénaire av. J.‑C., l’Élam se réduit à sa partie occidentale, autour de la Susiane, la partie orientale étant occupée par les Perses, qui lui donnèrent le nom qu’elle a gardé depuis (Perse/Fars).

Le pays élamite perdit son autonomie politique après son combat contre l’Assyrie et sa conquête par les Perses, même s’il semble avoir revécu plusieurs siècles plus tard, à travers le royaume d’Élymaïde. Des survivances de cet ancien pays et de son peuple semblent encore attestées jusqu’au début du IIe millénaire apr. J.-C.

L’histoire de l’Élam est difficilement dissociable de celle de la Mésopotamie voisine, qui exerça sur ces territoires une forte influence. Les sources mésopotamiennes sont essentielles pour redécouvrir la civilisation élamite, complétées par celles provenant de sites de la région, avant tout de Suse.

Elles laissent apparaître un ensemble de régions hétérogènes présentant des originalités culturelles (perceptibles dans le culte religieux et l’art), mais beaucoup d’aspects restent obscurs en l’état actuel des connaissances scientifiques (par exemple l’organisation politique, les activités de production, la mythologie).

mythologie elamite elam