Urfa Edesse la ville d’Abraham

Urfa est l’ancienne Edesse, ville historique de la bible où Abraham, Job, Jacob et même Saint Grégoire ont vécu. 

urfa edesse abraham

Le Kurdistan, Terre de Prophètes

La région du Kurdistan est mentionnée la première fois dans la Torah comme étant la terre natale d’Abraham, « Aram naha-rayim ». Terre entre deux fleuves, la Mésopotamie va appartenir successivement aux grandes puissances de l’Antiquité, les Mèdes, les Perses, les Assyriens et les Babyloniens.

Et c’est justement un roi assyrien, Salmanazar, qui va installer les premiers Juifs au Kurdistan. Entre -724 et -722 de l’ère chrétienne, il y a plus de 2 700 ans, celui-ci assiège le royaume d’Israël pour finalement réussir à annexer la Samarie. Lors de sa victoire, il déporte les populations juives en Assyrie afin d’empêcher toute rébellion. Ces Juifs font partie des « Dix tribus exilées » et, en s’installant en Mésopotamie, elles créent une des premières communautés juives en diaspora. Et les destructions des deux Temples ne vont que participer à l’accroissement de celles-ci.

Une des villes de Mésopotamie qui est mentionnée plusieurs fois dans le Tana’h, la Bible, est celle de Ninive, aujourd’hui devenue Mossoul. Cette ville a la particularité d’être à deux reprises sujette aux prédictions des prophètes d’Israël. La première fois c’est Jonas qui est envoyé par Dieu pour demander à la ville de se repentir. La seconde fois, moins connue, c’est le prophète Nahum, originaire de la ville kurde d’Alqoche, qui prophétise contre Ninive et l’Assyrie. Jusqu’à aujourd’hui, sa tombe supposée est vénérée à Alqoche par les populations locales, juives et yazidies.

La naissance d’Abraham

Il fut ainsi écrit que le roi assyrien Nemrut eut un rêve dans lequel il était mentionné qu’il devrait céder son royaume à une personne née dans l’année, aussi fit-il exécuter tous les nouveau-nés de l’année ainsi que les femmes enceintes.

Nona dissimula sa grossesse et cacha son fils Abraham dans une grotte où il vécut jusqu’à ses 7 ans. Une fois adulte, Abraham combattit Nemrut mais fut fait prisonnier et condamné au bûcher. Alors, Dieu intervint et transforma le feu en eau et les étincelles ainsi que les cendres en carpes. Cette eau coule maintenant dans deux étangs où nagent les carpes sacrées.

Edesse joua également un grand rôle au cours des premiers siècles du christianisme : elle fut nommée la « ville de l’Apôtre Thomas » et constitua le centre de la chrétienté arménienne ainsi que le foyer de l’Eglise de Syrie Orientale. On mentionne aussi la légende du roi Abgar d’Edesse et du « Mandylion», une Icône de Jésus réalisée miraculeusement : lorsque Abgar fut atteint de la lèpre, un ambassadeur fut envoyé à Jésus pour demander la guérison, Jésus s’essuya le front avec un linge (mandylion) qui fut remis à l’ambassadeur. 

Ce linge, retrouvé en 544, était caché dans un mur de la cité et devint l’inestimable possession d’Edesse. En 944, cette relique fut transférée à Constantinople et volée ensuite par les Croisés en 1204 pour être ramenée en Occident, où elle disparut. Pour les chrétiens orthodoxes, cette icône représente le visage réel de Jésus.