Le pape Saint Lin

Saint Lin fut le deuxième pape de l’histoire. Il habitait la métairie de Cabrils, actuellement annexe de Talau, paroisse d’Ayguatébia. Un jour qu’il était en train de labourer, des ambassadeurs de Rome vinrent lui annoncer qu’il était désigné pour être le successeur du pontife régnant, gravement malade. -« je n’ajouterai foi en votre mission, leur dit Saint Lin, que lorsque cet aiguillon sera couvert de fleurs et de fruits. » A l’instant l’aiguillon se couvrit de fleurs et de fruits.

pape Saint Lin

Contenus

Saint Lin

Lui continua. « Je ne croirai à votre mission que s’il sort du lieu que je touche une source d’eau claire, vive et fraîche. » A l’instant la source jaillit. Convaincu cette fois, il ramena ses bœufs à la ferme, dit adieu à sa mère (qui habitait Marcevol) et suivit les ambassadeurs romains.

Effectivement, il fut élu pape. Sa mère vint à Rome pour le voir. Comme on pense bien, elle était habillée comme les paysannes du Conflent, corsage en velours noir, jupe de laine grossière, bonnet catalan, chaussure grossière. Les courtisans lui firent endosser un costume superbe, à la mode des dames romaines. Lin reçut sa mère et dit : « Je ne reconnais pas cette femme; qu’on lui enlève cette vanité qui lui sied si mal. » Ainsi fut fait, et quelques instants plus tard le pape était dans les bras de sa mère, qu’il embrassait affectueusement.

Pour être un peu plus cohérent avec l’histoire, il faut quand même signaler que St Lin, le 2e pape, était le successeur de St Pierre, durant le Ier siècle. Une époque durant laquelle, bien sûr, le christianisme n’était pas arrivé à Ayguatebia. (Il mettra 8 siècles à y arriver) D’ailleurs aucun village catalan n’existait encore. Cette légende est un amalgame avec une histoire vrai : Ayguatébia est le lieu de naissance de St Ermengol, que l’on invoque contre la sècheresse. Cet illustre personnage, vivant durant le Xe siècle, était évêque d’Urgell.